Cueille ta vie, présentation de texte.

Salut à tous, j’aimerai vous faire partager l’un des textes qui me touche le plus ces dernier temps, tant dans sa forme, que dans ce qu’il évoque. A noter que cette plume est sans doute l’une des plus belle plume de ce moment.  

Cueille ta vie

Un nouveau jour se lève, enfin nouveau est un grand mot
Ils se ressemblent tellement tous qu’on ne fait plus gaffe aux alentours
Les gens se bousculent, se marchent dessus en fait
Mais ils ne se regardent plus, chacun reste dans sa tête

Assis à l’arrêt de bus, j’vois cet homme le regard vide
Comme chaque matin il part au chantier mais n’en a plus envie
Ça fait trente ans que ça dure le même train-train
Mais il doit bien nourrir sa petite famille même s’il sent sa vie mourir
Lui qui dans sa jeunesse s’est battu pour la France
Et comme retour de pièce comme beaucoup n’a eu le droit qu’à son ingratitude
Espère un bon avenir pour ses gosses, dans un pays qui s’efforce
À mettre des bâtons dans les roues à ceux qui n’ont pas la bonne face

Puis, un bruit de volets qui s’ouvrent, une vieille dame à sa fenêtre
Qui regarde le monde tel un tableau dans lequel elle ne veut plus être
Où les époques passent comme des saisons, la sienne est morte
Et chaque soir elle s’endort avec l’idée de ne plus se réveiller
Elle se sent seule en bas, les gens de sa vie sont partis
Et quand elle parle d’elle c’est au passé, s’excuse presque d’être en vie
N’attend que le dimanche pour aller choisir des fleurs
Afin d’aller au cimetière se recueillir auprès de son mari défunt

Puis, un rire de petite fille vient ensoleiller la rue
Elle court dans tous les sens, la joie de vivre, la vie dans son état pur
Qui s’émerveille devant la rosée du matin
Pleine de «regarde maman» et maman crie vient ici et donne-moi la main
La tête baissée elle obéit d’un air un peu déçu
Puis la relève voyant la vieille dame à la fenêtre au-dessus
Échange de regards brefs, brefs mais signifiants
Étincelant les yeux de la vieille dame qui murmurait doucement

Cueille ta vie, avant qu’elle soit emportée par le vent
Cueille ta vie, avant qu’elle soit abîmée par le temps
Cueille ta vie, tiens là fort et ne l’enferme pas dans leur rang
Ne la laisse pas s’envoler loin de tes rêves, cueille là dès maintenant

Un peu plus loin ce jeune garçon assis sur des cartons
Entouré de bouteilles vides qui n’attend plus rien que l’hécatombe
Victime d’une vie qu’il n’a plus voulu prendre en main
Prisonnier du bitume il s’est construit son monde très loin
Un monde intérieur, riche, où lui seul est souverain
Royaume imaginaire qui ne laisse plus rentrer la cruauté des humains
Il n’a plus la notion du temps, enfermé dans sa tête
L’enfant en lui pleure à chaque instant où la tempête s’arrête

Puis une femme sort de chez elle, lunettes de soleil
Qui cachent des larmes et l’hématome d’un amour passionnel
Fruit d’une union virant aux déboires à double tranchant
Devenant coupable le soir lorsqu’il commence à boire
Elle a perdu l’homme qu’elle aimait, volé par l’alcool
Attendant toujours son retour et repoussant toujours l’ultimatum
Culpabilisant, car seule et lésée l’amour rend aveugle
Surtout quand la vue donne l’envie de se crever les yeux

Soudain, un homme style la cinquantaine sort de sa voiture
Costard cravate, tête droite, avance avec fière allure
Mais dans son ombre on peut lire celle d’un homme triste
Et seul, pas d’amis, juste des gens intéressé par son fric
Il les a tous perdus, sa famille et ses proches
Faute d’un ego démesuré, trop d’aigreurs dans les reproches
Et aujourd’hui a fini par comprendre dans son malheur
Qu’en étant seul même tout l’argent du monde n’a plus de valeur

Il est jamais trop tard pour cueillir sa vie
Rattraper le retard tout commence aujourd’hui
Sortir la tête de sa bulle même si ce monde nous dépasse
Ouvrir les yeux et se libérer de nos habitudes de glace
Il est jamais trop tard pour changer le courant de l’esclave
Passer maître de sa vie pour ne plus vivre mourant
Oser plonger dans l’inconnu
Souvent réparateur, on choisit son chemin
Il paraît que le bonheur fait peur.

Cueille ta vie, avant qu’elle soit emportée par le vent
Cueille ta vie, avant qu’elle soit abîmée par le temps
Cueille ta vie, tiens là fort et ne l’enferme pas dans leur rang

Ne la laisse pas s’envoler loin des rêves, cueille là dès maintenant.

                                                                                  Keny Arkana

  Entre ciment et belle étoile

Publicités

Retrouvez mes articles et textes sur ce blog et remerciements

Je tiens en premier lieu à remercier mes lecteurs pour leurs commentaires laissés sur Amazon, et ailleurs. Merci milles fois, cela va droit au cœur.
Vous pouvez retrouver sur ce blog mes articles, tout savoir sur le monde de Maeva, mes textes et extraits.

 

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson, Pierre Noire, est désormais disponible en livre numérique!

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson est disponible sur les formats Kobo, Lulu.com et Amazon Kindle.

Kobo: https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/pierre-noire-2

Lulu.com: http://www.lulu.com/shop/jim-cour%C3%A9ault/pierre-noire-une-aventure-de-maeva-lokeson/ebook/product-23221016.html

Amazon Kindle: https://www.amazon.fr/Pierre-Noire-aventure-Lokeson-aventures-ebook/

Les aventures de Maeva Lokeson sont également disponible dans les librairies normande (voir liste des points de vente), dont la librairie Plein Ciel du Havre, aux Docks Vauban.

Vous pouvez également les commander dans toute les librairies de France, ainsi que sur ce site dans la boutique, sur Price Minister  (T2) ( Price Minister (T1)),  et sur Amazon (T2), Amazon (T1).

Bonne lecture à tous et toutes !

Retrouvez mes articles et textes sur ce blog

Retrouvez sur ce blog mes articles, tout savoir sur le monde de Maeva, mes textes et extraits. 

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson, Pierre Noire,

est désormais disponible en livre numérique!

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson est maintenant disponible sur les formats Kobo, Lulu.com et Amazon Kindle.

Kobo: https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/pierre-noire-2

Lulu.com: http://www.lulu.com/shop/jim-cour%C3%A9ault/pierre-noire-une-aventure-de-maeva-lokeson/ebook/product-23221016.html

Amazon Kindle: https://www.amazon.fr/Pierre-Noire-aventure-Lokeson-aventures-ebook/

Les aventures de Maeva Lokeson sont également disponible dans les librairies normande (voir liste des points de vente), dont la librairie Plein Ciel du Havre, aux Docks Vauban.

Vous pouvez également les commander dans toute les librairies de France, ainsi que sur ce site dans la boutique, sur Price Minister  (T2) ( Price Minister (T1)),  et sur Amazon (T2), Amazon (T1).

Bonne lecture à tous et toutes !

Salon du livre de Bretteville sur Ay

Rendez-vous le 16 Juillet 2017
à Bretteville sur Ay

Venez trouver un peu de fraicheur sur la plage de

Bretteville sur Ay,

et profitez en pour passer au chapiteau du salon du livre.

Je vous y attendrai dès 10 heures, en compagnie d’un tas de gens sympa pour dédicacer des livres.

J’ajoute ici, que le tome 1 des aventures de Maeva Lokeson est désormais disponible sur Kobo, Lulu.com et Amazon Kindle.

Kobo: https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/pierre-noire-2

Lulu.com: http://www.lulu.com/shop/jim-cour%C3%A9ault/pierre-noire-une-aventure-de-maeva-lokeson/ebook/product-23221016.html

Amazon Kindle: https://www.amazon.fr/Pierre-Noire-aventure-Lokeson-aventures-ebook/

les deux tomes des aventures de Maeva Lokeson, Pierre noire et l’écorchée, sont également disponible dans les librairies normande (voir liste des point de vente), dont la librairie Plein Ciel du Havre, aux Docks Vauban.

Ces livre sont aussi commandable dans toute les librairies de France.

 

Pierre noire désormais disponible en numérique!

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson, Pierre Noire,

est désormais disponible en livre numérique!

couv1

Le roman est maintenant disponible sur les formats Kobo, Lulu.com et Amazon Kindle.

Kobo: https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/pierre-noire-2

Lulu.com: http://www.lulu.com/shop/jim-cour%C3%A9ault/pierre-noire-une-aventure-de-maeva-lokeson/ebook/product-23221016.html

Amazon Kindle: https://www.amazon.fr/Pierre-Noire-aventure-Lokeson-aventures-ebook/

Bien entendu, ce tome, ainsi que le tome deux, L’écorchée sont également disponible dans les librairies normande (voir liste des point de vente), dont la librairie Plein Ciel du Havre, aux Docks Vauban.

 

Ces livre sont aussi commandable dans toute les librairies de France.

Bonne lecture à tous et toutes !

Pierre noire désormais disponible en numérique!

Le tome un des aventures de Maeva Lokeson, Pierre Noire,

est désormais disponible en livre numérique!

Le roman est maintenant disponible sur les formats Kobo et Amazon Kindle, Il sera très certainement disponible sous d’autres formats dans les semaines à venir.

Kobo: https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/pierre-noire-2

Amazon Kindle: https://www.amazon.fr/Pierre-Noire-aventure-Lokeson-aventures-ebook/

Bonne lecture à tous et toutes !

Usul, le nouveau BHL d’internet ?

Avant propos :

Puisque divers mouvements et positions politiques seront mentionnés dans ce texte, si vous voulez de bonnes précisions sur ces mouvements, ou une bonne description, je vous invite à allez voir dans les liens que je vais vous fournir ci-dessous.

  • Trotskysme, communisme révolutionnaire, LCR.

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Trotskisme.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trotskisme

http://www.lcr-lagauche.org/

https://fr.wikisource.org/wiki/Statuts_de_la_Ligue_communiste_r%C3%A9volutionnaire_(novembre_2003)

  • UPR

https://www.upr.fr/

https://www.upr.fr/charte-fondatrice

https://blogs.mediapart.fr/yannick-del-torre/blog/040215/comment-lupr-ma-endoctrine

  • Mouvements Libertaires, et anarchisme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Libertaire

http://www.alternativelibertaire.org/

https://www.monde-libertaire.fr/

https://www.federation-anarchiste.org/

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Anarchisme.htm

http://www.cnrtl.fr/definition/socialisme

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Socialisme.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Socialisme#Articles_connexes

  • Collectivisme

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Collectivisme.htm

http://www.encyclopedie-anarchiste.org/articles/c/collectivisme.html

Le problème Usul, le nouveau BHL d’internet ?

Avant tout propos et sachant qu’il s’agit là d’une étiquette que beaucoup sur internet posent afin soit de tenter de discréditer soit par amalgame et parce que ça fait bien de s’en prendre à eux, je l’affirme avant tout propos qui pourrait suivre : non, je n’ai pas ma carte à l’UPR. Même si je trouve beaucoup d’aspects intéressants dans ce parti, l’aspect républicain et pacifiste me rebute quelque peu.

Mon expérience politique et militante

Je commencerai d’abord par dire qui je suis au niveau politique, mon parcourt, mes méthodes et mon éducation politique.  

Mon esprit critique était déjà développé avant même d’entrer au lycée, au vues de mes expériences de la vie et des leçons que j’en ai tiré. Notamment une expérience d’éducation civique désastreuse, puisque au moment d’élire pour la première fois des représentants de classe, certains de mes camarades se sont empressé de ‘’frauder’’ et de truquer le vote, ce qui a parfaitement marché. Et m’a fait comprendre beaucoup de choses au passage. Au niveau de mes lectures ma précocité était évidente. J’avais déjà lu une bonne partie des romans de Jules Verne avant mes neuf ans, et  découvert par moi-même, des choses  variée, et des auteurs comme JP Sartre (la mort dans l’âme (lut à dix ans), Malraux (l’espoir), Zola, V.Hugo, Camus, et j’en oublie beaucoup. 

Les années passant et grandissant, j’ai eu un aperçu assez juste du système éducatif, et de son caractère contraignant. Je ne développerai pas ce point, et il me semble que Franck Lepage dans son Inculture 2 en parle assez bien. Ce que je peux mettre en évidence par contre c’est l’aspect liberticide de certaines façons de traiter les élèves,  de ne surtout pas leur faire confiance, voir même par certains aspect, de les rabaisser. 

Mon esprit critique a donc été vite développé. À cela, c’est ajouté un besoin de comprendre, d’analyser, de décrypter, de me faire ma propre éducation, puisque celle de l’éducation nationale était trop défaillante à mon goût.

Cela nous amène par la suite au lycée, là où j’ai vraiment commencé à me politiser au sens propre, là où j’ai également pu mettre des noms sur ce que je pensai, et structurer mes connaissances. Le fait d’être en Littéraire Art plastique également m’a permis de m’ouvrir, et par les personnalités différentes de ce genre de classe, l’aspect atypique aussi, et la vision que beaucoup d’imbéciles avaient de nous, tout cela m’a permis de forger un début d’expérience philosophique, et critique sur le monde, et la société en général.  

C’est donc déjà avec des connaissances en tête que viens 1998 et la réforme Allègre. Et c’est en sachant pourquoi c’est important de lutter que je descends dans la rue avec mes camarades. Et c’est au sein de cette grève que j’apprends énormément de choses, en militant simplement, en rencontrant des gens, en discutant. J’y découvre certains aspects du militantisme, le fait que l’on peut s’engager, militer et lutter sans forcément prendre de carte, j’apprends également à faire la distinction entre différents types de communisme, ou à définir certains concepts, j’y découvre certains aspects moins plaisants aussi, comme l’attitude de certains militants Troskyste (‘’sectaire’’ sur les bords), ou le comportement violent et brutal de la police (même si pour le coup, c’était de loin), j’apprends ce qu’est un appariteur (Coluche à une bonne définition de ce qu’est un appariteur). Et enfin et surtout, je découvre un groupe de courants philosophiques qui sera primordial pour moi : les anarchismes.

Dès lors, je continue de m’enrichir et ‘’ma famille’’ politique devient de plus en plus évidente. Je lis Marx, mais aussi Stirner, Bakounine, Kropotkine (qui aura me marquera énormément) et un peu moins de Proudhon, Nietzsche, mais aussi Bourdieu. Je m’informe sur certaines personnes, comme Sacco et Vanzetti, Louise Michel, Bono… Et bien entendu, je m’intéresse à l’histoire syndicale et militante. Puis à la guerre d’Espagne, et comment la république s’organisait, son aspect égalitaire, équitable et libertaire et surtout, son industrie. Le fait que le collectivisme et le communisme libertaire ont prouvé leur efficacité et leurs viabilités a été primordial pour moi.  

Avec ces nouveaux bagages, j’arrive à définir ce qui me déplait dans le concept de suffrage universel, et pourquoi je suis abstentionniste. Je mets des termes sur ce que je pense, pas pour les restreindre, mais pour m’enrichir, défendre ma pensée, penser par moi-même, analyser et décortiquer tout ce que l’on essaie de me vendre. Je commence à me définir et à me placer par rapport à certains concepts.

Puis viens 2002 et le FN qui passe le premier tour. Encore un peu naïf peut-être, ce fut un choc, une énorme remise en question. Je me souviens parfaitement de la mobilisation, du fait que tous étions dans la rue, à discuter, à ce parler, échanger. Mais jamais je me suis affiché en temps qu’abstentionniste. Il faut dire qu’en voyant comment étaient traités ceux qui osaient défendre ce type de vote, la manière violente dont ceux-ci étaient réduits au silence, cela ne m’a pas incité à le dire. Avec mes amis proches, eux qui savaient que j’étais abstentionniste, cela a été plus dur. J’ai eu le droit à tout, des arguments idiots, aux mises en garde débile. Il m’en avait fallu du courage, non seulement pour ma remise en question, mais également au moment où après avoir éprouvé ma conception des choses, j’avais décidé de continuer à m’abstenir. J’ai tenu bon et j’en suis fier, car la suite des évènements au niveau politique me prouva que j’avais raison. Et quel plaisir de pouvoir me venger en voyant tel ou tel proche se plaindre de la politique de Chirac, de Sarkozy ou de Hollande. Jamais la réplique : ‘’t’as voté, tu n’as plus de pouvoir alors ta gueule ‘’ n’a été aussi plaisante et cathartique que la première fois où je l’ai prononcée.

Par la suite, je continue de lutter, notamment lors du mouvement anti-CPE, tout en faisant mes études, continuant au passage à enrichir mes connaissances.

En école d’art, j’y apprends aussi, car c’était prévu dans l’enseignement, certains aspects de ce que l’on appelle, la communication. C’est-à-dire la propagande, car bon, il faut appeler les choses par leurs noms. C’est lors de ces cours, ou en discutant avec certains professeurs, que je finis par comprendre certaines techniques de comm’, utilisé aussi (à tords) dans le domaine du journalisme. J’affine ainsi mon esprit critique, et ma capacité à décrypter les informations, à les jauger, les éprouver, et par la suite à les classer, les hiérarchiser.

Puis je rencontre les membres de la CNT du Havre, et une nouvelle page se tourne. Je commence à militer avec eux. J’apprends le vrai rôle d’un syndicat et le fait qu’il ne s’arrête pas à manifester dans la rue, ou à lancer des grèves. Un syndicat est là pour défendre les travailleurs, tous les types de travailleurs. Qu’ils soient syndiqués ou non, qu’ils soient employés ou non. Bien évidemment, j’avais déjà travaillé dans divers domaines, et j’avais déjà une expérience du ‘’monde du travail’’. Mais avec la CNT, je peux voir d’autres facettes, parfois horrible de ce ‘’monde’’. J’ai un aperçu sur ce qu’est par exemple le sexisme au travail, le harcèlement, et j’apprends combien il est difficile de lutter contre les entreprises, même quand il n’y a qu’un seul employé à défendre. À côté de tout cela, les copains de la CNT vont parfaire mon éducation politique, mettre de l’eau dans mon vin, être plus précis dans ma pensée, et éviter les amalgames.

Bien entendu, l’histoire ne s’arrête pas là et tout en entrant dans la vie active, avec les premiers stages, puis en devenant cadreur/monteur en freelance, je continu bien évidemment à parfaire mes connaissances. Surtout qu’après trois ans en tant que vidéaste, obtenant un chiffre d’affaires de plus en plus conséquent, la ‘’crise’’ me rattrape et je suis forcé de déposer le bilan et de revenir à Pôle Emploi, commençant ainsi le calvaire que tout demandeurs d’emploi connaît, et renforce mes positions sur le collectivisme en passant (il n’y a pas de chômage dans une société collectiviste).

Tout cela pour montrer que oui, j’ai autant de savoir qu’Usul, je suis peut-être moins bon en tant que locuteur, cela ne change rien à mon éducation politique.

Passons à Usul maintenant.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Usul est un ‘’ancien militant’’ de la ligue communiste révolutionnaire (LCR, ligne trotskyste) devenu vidéaste et chroniqueur sur diverses plateformes comme Dailymotion ou You Tube. Il a tenu dans un premier temps une émission vidéo pour Jeux video.com intitulés 3615 Usul avant de lancer une série d’émissions de vulgarisation sociologique sur sa propre chaine, intitulé : ‘’Mes Cher Contemporains’’.

En septembre 2014, Usul publie une vidéo consacrée au conférencier et enseignant en économie, gestion et droit fiscal Étienne Chouard, dans laquelle il réfute les accusations de collusion avec les milieux fascistes et antisémites. Et explique les positions du personnage pas sa naïveté et son envie de débattre avec tout le monde. Usul, changera d’opinion par la suite et se rétractera quelques jours plus tard, allant jusqu’à ne plus assumer son postulat d’origine et éditant un texte à charge et sans contrepartie par rapport à Étienne Chouard.  

En 2016, toujours militant, il s’impliquera dans le mouvement #OnVautMieuxQueÇa , initié par un important groupe de Vidéastes internet en réaction de la casse du Code du travail porté par Myriam El Khomri, Valls et Macron. Ce mouvement ayant pour but de libérer la parole sur les problèmes de société notamment dans le monde du travail.

Il est aussi régulièrement invité à des conférences en rapport avec les sujets traités dans sa série ‘’mes chers contemporains’’.

En 2016, il est finalement recruté par Médiapart pour réaliser une série de vidéos courtes sur la campagne présidentielle, le résultat en sera une série de vidéo intitulée ‘’L’air de la campagne’’ dans l’ensemble décevante dans laquelle il tentera d’analyser certains aspects de la campagne présidentielle et du monde politique, ainsi que les techniques de communication employées en politique. 

Une petite erreur sans réelle conséquence :  

Bien entendu, lorsque l’on traite de sociologie et surtout de politique, la polémique est souvent inévitable. Jusqu’au début de l’année 2017, les quelques polémiques ayant entouré ce chroniqueur n’entachaient en rien sa crédibilité, vu que ce que l’on pouvait lui reprocher se situait surtout sur des questions de forme et de maladresse.

L’histoire avec Étienne Chouard en étant un bon exemple. Effectivement, notre bon défenseur du principe de démocratie et de constituante citoyenne, par naïveté au départ, puis par acharnement, et sans doute s’étant fait piégé mentalement, c’est bel et bien compromis avec Soral et les milieux fascisants. Eh oui, cela est sans nul doute un problème. Toujours est-il que des personnes comme Franck Lepage, ou Bernard Friot, qui connaissaient déjà le bonhomme, avaient déjà parlé de lui et de ses fréquentations, avec honnêteté et sans gaffe. La bourde d’Usul à ce niveau-là tient du fait qu’au lieu de simplement écrire une rectification sommaire de sa vidéo sur Chouard, tout en faisant référence aux propos de Lepage ou Friot (qui contrairement à lui, connaissaient déjà Chouard), il s’est appesanti sur le sujet, pour finir par paraitre au final obsessionnel dans son envie de taper sur le déviant de service.

En ce qui concerne cette histoire, il est clairement visible qu’Usul à pêché par sa méthode, se qui n’entache en rien sa crédibilité en temps que vulgarisateur.

Là où ça coince dans ce beau parcours : 

 Comme je l’ai développé plus haut, mon expérience au niveau du militantisme, politique ou syndical n’à rien à envié à celui d’Usul. Je précise encore ici, que non, je n’ai souscris à aucune adhésion à l’UPR. Je tenais à le redire ici avant d’attaquer le problème que me pose Usul et sur le fait que le vidéaste n’est plus crédible.

Lorsqu’il sort sa série de vidéo ‘’l’air de la campagne’’ pour Médiapart, j’ai immédiatement trouvé ses analyses faibles et dans son ensemble assez gratuite. Peut-être était ce  la longueur du format, ou le fait qu’il ait une ligne éditoriale à respecter, mais la qualité n’y était pas contrairement aux épisodes de ‘’Mes Cher Contemporains’’. Mais il y a également un autre élément à voir dans cette différence, au niveau tant de la justesse des propos que de la qualité des argumentations. Le fait est que ‘’Mes Cher Contemporains’’ est tout simplement de la vulgarisation scientifique et que les éléments développés dans ces vidéos sont l’illustration de consensus scientifique. Usul n’à pas à faire de raisonnement sur ce qu’il va devoir dire dans ces vidéos, son raisonnement se portera plus sur comment il va pouvoir mettre en évidence les problématiques posées par la science, en occurrence, la sociologie principalement. Et il faut avouer qu’USUL est un formidable vulgarisateur. Le hic, c’est quand il se met à faire de l’analyse politique. Et là, c’est une catastrophe. Voilà pourquoi, sa série ‘’L’air de la campagne’’ est au final médiocre (c’est ni fait ni à faire, et ne restez pas sur une seule de ses vidéos, regardez l’ensemble… (lessives et assurances ? c’est le niveau zéro de l’analyse…)). Ici, Usul ne fait plus de vulgarisation, il fait de l’analyse politique. Il apparait donc pour le coup, que dès qu’il sort de son rôle de vulgarisateur il redevient un militant (avec tous les biais que cela comporte), et finit par faire ressortir sont passé de Troskyste, avec l’enseignement qui va avec et sa vision des choses bien rigide basée plus sur de la croyance qu’autre chose. Car, pour ceux qui ne seraient pas familiers avec les milieux militantisme, ce qu’il y a a savoir, c’est que l’enseignement que l’on reçoit de la part d’un mouvement politique est toujours particulier de ce mouvement et conforme à l’idéologie de ce même mouvement. Or, la LCR, un parti Troskyste, propose à ses militants un savoir, qui certes par certains côtés est juste et intéressant, mais qui est avant tout étudié à travers un prisme dogmatique. Et par définition, un dogme est rigide et impose des certitudes pour la personne s’y conformant, même lorsqu’il s’agit de croyances. Des certitudes qu’il ne faut surtout pas attaquer. Et qui seront défendu de toutes les manières possibles, même les plus malhonnêtes. C’est ici que ce situe ma différence avec Usul. Car chez les libertaires, contrairement au communiste révolutionnaire, l’enseignement politique est adogmatique. Le militant est encouragé à penser par lui-même et à douter. Il sera encouragé à lire lui-même certains philosophes et à s’enrichir culturellement par lui-même et non à travers des prismes ou une idéologie particulière. Et c’est en passant par de simple discutions, posée, où chacun à la parole, peut argumenter, amener son savoir, que l’enseignement se fait, avec la perspective d’un changement d’avis possible par tous les intervenants. Et c’est cette souplesse qu’il manque à Usul au niveau de son savoir et qui fait de lui un piètre analyste.

Son acharnement contre les membres de l’UPR  est un exemple parfait de son manque d’ouverture et de son manque de compétence en matière d’analyse.

Au vu des interviews, notamment celui de télérama, de sa vidéo publiée sur médiapart, ou encore de l’émission live qu’il a faite avec la tronche en biais, on peut dire que le procès d’intention se pose là.

D’ailleurs, l’émission live de la chaine ‘’la tronche en biais’’, chaine qui en général est sensée vulgariser la méthode zététique (‘’l’art du doute’’, méthode analytique et consistant à appliquer la méthode scientifique, à partir de la proposition à démontrer pour aboutir, par substitution rigoureuse, à une proposition connue comme vraie, le but étant de vérifier de manière rigoureuse la véracité ou la justesse de ladite proposition), et qui pour le coup, on rangés la dite méthode dans un placard bien sombre et obscur (autant TeB était excellent face à Grimault, autant ils se sont planté ici.), est une bonne illustration et énumération des qualités et défauts du personnage, puisque tant qu’il fait de la vulgarisation, il est bon, mais dès qu’il essaye de sortir des analyses, il devient médiocre et parfois malhonnête.

Pour en revenir à Usul et à l’UPR, Usul   leurs reproches souvent leurs ‘’sectarismes’’, faisant au passage fit de la définition du terme (http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/que-dit-la-loi/le-dispositif-juridique-fran%C3%A7ais, http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter  ). Et ce, même si l’argument a déjà été contré, il persiste. En vérité, les militants de l’UPR ne font que ce que les autres militants, d’autres factions politiques font, c’est à dire du militantisme. Ils défendent juste leurs postulats. Font la promotion de leurs idées. Si ça gène Usul, ou d’autres personnes, alors qu’ils tapent sur le militantisme en général, pas sur une petite portion d’activistes qui ont le malheur d’être tout nouveau. Pour ma part, je n’ai vu aucun comportement dogmatique ou intolérant de la part des membres de l’UPR, que ce soit sur internet, dans les médias ou ailleurs. Par contre, des comportements insultants, dogmatiques ou intolérants contre les membres de l’UPR (et pas seulement contre eux), ça, j’en ai vu à foison. Précisons ici que dans les années 90, ce sont les Troskystes que l’on traitait de  »sectes » (et pour le coup, c’était justifié à l’époque, contrairement à l’UPR qui ne font qu’exposer leurs points de vue en les étayant par des sources souvent scientifiques d’ailleurs.)

Un autre argument qu’Usul met en avant pour descendre ce parti et ses membres serait leurs apparents ‘’complotisme’’, qu’il utilise pour clore tout débat. Ici, il se contente de répéter les allégations et les déclarations diffamantes que tous les journalistes, Médiapart inclut, se complaisent à répéter. À l’instar donc de Patrick Cohen, et d’autres mauvais journalistes, Usul reprend cet énorme argument de l’homme de paille, se contentant donc de répéter les bêtises des autres. Ce qui désagrège encore un peu plus sa crédibilité. Notons ici que les origines de ces allégations de ‘’conspirationnisme’’ viennent du fait qu’Asselineau, apparemment calé dans le domaine, n’a pas hésité à discourir sur des sujets géopolitiques, ou fait référence aux intérêts particuliers défendus par divers gouvernements. (Précisons ici, qu’Asselineau n’a apporté aucun jugement sur les intérêts défendus par ces autres états, ou sur les actions menées par ces dits états, il a juste mentionné ceux-ci pour mettre en évidence certains points qu’il jugeait utile de mettre en évidence, rien de plus.) Or, comme je l’ai mentionné dans un précédent texte, je mets au défi quiconque, de s’intéresser à la géopolitique sans rencontrer à un moment donné la mention d’un service secret ou d’une quelconque armée dans ces recherches. On ne peut d’ailleurs pas non plus parler de la politique extérieure d’un état, sans prendre en compte les intérêts de cet état ou sans exposer la manière dont cet état agit pour arriver à ses fins. De fait, taxer quelqu’un parlant de géopolitique de ‘’complotiste’’ tiens plus de la facilité et de la fainéantise qu’autre chose, surtout si cette méthode ressemble à un outil-choc que divers mauvais journalistes utilisent à l’excès dès qu’ils doivent traiter avec un personnage public donné.

 Passons au fameux point de l’approche historique d’Asselineaux. Usul, a d’ailleurs voulu insister sur ce point dans le live de la Tronche en biais, appuyant de manière pitoyable sur le fait que personne ne l’avait contredit sur ce point. Il en était même risible, puisqu’en regardant ce live, il m’est apparu en insistant dessus, comme un petit garçon qui à voulut jouer au malin, qui c’est retrouvé complètement mis à mal et qui sort ce dernier point, un peu comme un dernier recours avant d’être complètement remis à sa place. Imaginez le gosse, sautillant en levant le doigt et en disant à la maitresse : « d’accord, j’ai pas eu bon avant, mais là, j’ai bon nan ? j’ai bon ? On m’a pas dit ‘’non’’ tout de suite, donc j’ai bon hein ? » Et ben non, gamin, raté.  Même si l’on n’est pas d’accord avec l’approche d’Asselineau sur l’Histoire, et personnellement, je ne suis pas d’accord, il est primordial de mettre en avant un certain point, sans quoi, l’argumentation est de fait malhonnête. Ce point à prendre en considération, est simple, Asselineau à combien, 69 ans ? À votre avis, quelle était la manière d’aborder l’Histoire quand cette personne était à l’école primaire ? De là, la manière dont Asselineau aborde l’Histoire n’est elle pas excusable, puisque c’est avec cette approche qu’on lui a enseigné cette matière. Notons ensuite que même s’il est devenu un passionné d’histoire, il n’est pas devenu historien. De fait, n’est-il pas logique de penser, tout simplement, qu’il a conservé cette même approche quand il s’est intéressé à l’Histoire en amateur, puisque c’est celle que son éducation lui a enseignée ? D’accord, cette approche est biaisée et il y en a beaucoup à en dire, mais le fait qu’il ait cette manière d’aborder l’Histoire est tout à fait compréhensible vu l’âge d’Asselineau et vu l’époque où il a reçu cette éducation. (Je souligne au passage que la volonté de Fillon de remettre en place ce que l’on appelle le ‘’roman national’’ dans les programmes scolaires est bien plus dangereux que la manière dont Asselineau aborde l’Histoire, sans volonté d’imposer ses vues aux autres). Ce qui implique donc que l’attaquer là-dessus tient plus de l’anachronisme et de la mauvaise foi qu’autre chose, de plus elle montre un manque d’argument flagrant. Ne me faites plus le coup de l’histoire selon Asselineau, il s’agit là d’un procédé assez malhonnête consistant à montrer un défaut afin de cacher les points d’intérêts.

De même, sa vidéo sur l’UPR sur médiapart est l’illustration parfaite du manque d’arguments et d’excès de facilité de ‘’l’approche analytique’’ d’Usul. On assiste ici à une belle succession de sophismes, d’arguments d’autorité, à l’argument de l’homme de paille, d’essentialisation, en finissant par taper gratuitement sur les militants internet de l’UPR… Sans compter les manipulations de montages et les phrases sortie de leurs contextes ou totalement remaniées histoire d’en changer le sens… (Ici, la malhonnêteté est intentionnelle, convenons-en).   Vidéo qui a été contré avec brio par ‘’Vue Autrement’’, contrairement à ce que soutien Usul dans le live de TeB, avec le soutien des deux olibrius de TeB, qui n’ont surement pas été voir ladite vidéo de Meitopi et qui avait dans ce live rangé leurs esprits critiques au placard puisque Usul se trouvait proche de leurs points de vue. Belle erreur de leurs parts, puisque l’on doit toujours se méfier en premier lieu de celui qui est le plus proche de ses idées si l’on veut éviter de se faire piéger. C’est ce que j’ai fait avec Usul, et c’est ce qu’ils n’ont pas fait. Vidéo sur l’UPR donc, qui s’avère, comme les autres épisodes de ‘’l’air de la campagne’’ être au final bien vide et sans substance. Si c’est là l’approche analytique d’Usul, il pourra repasser, il est encore plus médiocre qu’Aphati.   

L’acharnement d’Usul par rapport à l’UPR peut se comprendre par le fait de l’éducation politique même d’Usul. D’ailleurs, les phrases toute faite et souvent contrée comme : « tout est politique », « il y a plus de deux classes sociales en France (ou variante) », « toutes les personnes s’inscrivent obligatoirement dans un clivage politique », viennent directement de l’enseignement trotskyste qu’Usul à reçu. Cet enseignement pour une large partie dogmatique et rigide entre de fait en contradiction avec les positions de l’UPR. La question du clivage politique par exemple, est centrale dans l’idéologie et le dogme Trotskyste. Voilà pourquoi Usul, comme d’autre d’ailleurs, insiste là-dessus et n’a de cesse de s’affirmer de ‘’gauche’’. Cette notion rigide entre directement en contradiction avec tout mouvement idéologiquement proche du Trotskysme, ou étant souvent en accord avec les positions des trotskystes, mais se positionnant ‘’hors clivage’’. Dès lors, la vision qu’acquièrent les trotskystes sur ce genre de positionnement finit par être inconfortable pour eux. Notons que l’UPR n’est pas le seul positionnement politique hors clivage existant, puisque pour d’autres raisons que la volonté de fédérer, les anarchistes et libertaires, se pose également de fait hors des clivages, et de facto, posent également problème au niveau idéologique aux trotskystes. Ces désaccords de concept, que beaucoup laisseraient de coté pour essayer de voir l’essentiel, ou les points communs, finissent par apparaitre pour les trotskystes comme inacceptable à leurs yeux, puisqu’écornant leurs conceptions dogmatiques du paysage politique.  Et la question des clivages politique n’est qu’un exemple, les concepts dogmatiques pullulant au sein de cette doctrine.  Usul ayant conservé beaucoup d’éléments de cet enseignement, sa vision des choses s’en trouve dès lors également biaisé, d’où cette attitude intolérante envers l’UPR, mais sans doute aussi envers d’autres positions politiques proches, mais dont certains détails entrent en contradiction avec ses conceptions rigides des choses. Ce qui empêche au final tout tenants des mêmes positions idéologique qu’Usul  de voir les traits communs entre les points de vues et de s’accorder sur ces points communs afin d’avancer dans la même direction au lieu de se déchirer sur des points divergents sans importance.  (Je signale au passage, que beaucoup de trotskyste et socialistes (dont le type d’éducation politique plaçant des dogmes est assez proche du Trotskysme) ayant rejoint les rangs de Mélenchon, par beaucoup d’aspects, ce qui est dit sur les militants trotskystes et sur leurs visions dogmatiques des choses peu aussi s’appliquer à eux en partie.).   

 Usul était un bon vulgarisateur, mais au final, c’est un piètre analyste qui décrédibilise aujourd’hui les consensus scientifiques qu’il vulgarisait il n’y a pas si longtemps. En faisant cela, il se décrédibilise, puisqu’il mélange ses croyances avec de la science, de manière assez malhonnête. Sa vision des choses, prenant naissance dans une éducation trotskyste et donc de fait dogmatique, biaise toutes ses tentatives de raisonnement et sape toute tentative d’analyse objective (j’ai dit objectif, pas neutre, pas d’amalgame, (http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/objectif_objective/55356)  allez voir un dictionnaire avant de hurler et n’oubliez pas qu’il y a plusieurs niveau au concept d’objectivité, merci). L’obligeant au final à user de toutes les facilités possibles, et de tous les artifices malhonnêtes afin de se faire passer pour un bon analyste politique, d’imposer ses vues et rabaisser quiconque irait le contredire. C’est cela que j’appelle un sophiste personnellement.  S’ajoute à cela, sans aucun doute l’envie de rester à Médiapart et donc de se maintenir dans leurs lignes éditoriales, au risque de se compromettre, et de tomber dans la répétition en oubliant toute originalité, et le trou finit de se creuser pour Usul. Il n’y a plus, par la suite, qu’à sortir la vidéo de ‘’mes chers contemporains’’ qu’il a faite sur le journalisme pour que le chroniqueur finisse de chuter et tombe de lui-même au fond du trou.

Et je le redis, comme ça, je jette une première poignée de terre, lessives et assurances ? Sérieux ? C’est le niveau zéro de l’analyse…

 

Franck Lepage dans son Incultures 2 :

https://www.youtube.com/watch?v=ClYAjeiuVJw

Coluche les appariteurs : https://www.youtube.com/watch?v=JMwEhp00ke0

Chaine Usul : https://www.youtube.com/user/MrUsul2000

https://www.youtube.com/user/usulmasta

Médiapart, playlist d’Usul : https://www.youtube.com/playlist?list=PL0H7ONNEUnnvUmAivTf_jcfc0KL6xTqM_

Interview Usul :

Télérama :

https://www.youtube.com/watch?v=-GeU8YX0Io4

https://www.youtube.com/watch?v=OMIQLsnlxPI

 

Émission live de la tronche en biais : https://www.youtube.com/watch?v=Twabfi5NuC4

Chaine de la tronche en biais : https://www.youtube.com/user/TroncheEnBiais

Les réponses à Usul :

Vue Autrement :

https://www.youtube.com/watch?v=m9RyB5X07u4

Penseur sauvage :

https://www.youtube.com/watch?v=4Yh_8kOFIhU

Collège européen :

https://www.youtube.com/watch?v=9gQP0hYnQF4

PB avec étienne chouard :

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-09-16/Dediaboliser-Usul-defend-Chouard-et-se-ravise-id17941

https://chouard.org/blog/2014/07/23/le-point-de-vue-d-usul/

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=778694915514725&id=153938251323731

 

  • Trotskysme, communisme révolutionnaire, LCR.

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Trotskisme.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Trotskisme

http://www.lcr-lagauche.org/

https://fr.wikisource.org/wiki/Statuts_de_la_Ligue_communiste_r%C3%A9volutionnaire_(novembre_2003)

  • UPR

https://www.upr.fr/

https://www.upr.fr/charte-fondatrice

https://blogs.mediapart.fr/yannick-del-torre/blog/040215/comment-lupr-ma-endoctrine

  • Mouvements Libertaires, et anarchisme.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Libertaire

http://www.alternativelibertaire.org/

https://www.monde-libertaire.fr/

https://www.federation-anarchiste.org/

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Anarchisme.htm

http://www.cnrtl.fr/definition/socialisme

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Socialisme.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Socialisme#Articles_connexes

  • Collectivisme

http://www.toupie.org/Dictionnaire/Collectivisme.htm

http://www.encyclopedie-anarchiste.org/articles/c/collectivisme.html

#onvautmieuxqueça :

 http://www.onvautmieux.fr/

Définition dogme : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Dogmatisme.htm

Le trotskysme et ses problèmes :

https://www.monde-libertaire.fr/?page=archives&numarchive=10893 

Allégations de ‘’conspirationisme’’, facilité pour discréditer et diffamer :

http://www.investigaction.net/complotiste-moi/

http://www.huffingtonpost.fr/romain-mielcarek/ni-complotisme-ni-conformisme/

http://blog.mondediplo.net/2016-11-22-Politique-post-verite-ou-journalisme-post

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-conspirationnite-aigue-maladie-176872

http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon

http://www.acrimed.org/Arte-et-la-theorie-du-complot-une-emission-de-propagande-de-Daniel-Leconte#sthash.tYnp3F4E.dpuf

 

définition secte :

http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/que-dit-la-loi/le-dispositif-juridique-fran%C3%A7ais

http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter

définition objectif :

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/objectif_objective/55356

la méthode zététique :

http://www.zetetique.net/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9t%C3%A9tique

https://www.youtube.com/channel/UCMFcMhePnH4onVHt2-ItPZw

Franck Lepage par rapport à Chouard.

https://www.youtube.com/watch?v=BvJcd63WGSY